On vient de passer quelques jours en France, 16 exactement. D'une part pour le mariage de Marianne, la sœur de Julien. D'autre part pour souffler un peu, car moi, j'en avais grand besoin.

En retournant au Cameroun, on a survolé le désert. C'est beau le désert ! Et encore, je ne l'ai vu que d'en haut, d'en bas ça doit être encore plus magique.

Il n'y a pas grand chose à dire pour décrire le désert parce que finalement le désert c'est comme qui dirait... désertique ! A part du sable et de la roche, il n'y a rien à voir, surtout à 11 277 mètres d'altitude. Et ben c'est fou comme du rien c'est impressionnant !

Mais c'est peut-être ce rien en fait qui rend le désert si fantastique. Cette absence d'humanité, ces grands espaces que l'on croit sans vie. Malgré tout, la vie est belle et bien là dans le désert. D'où je suis, bien sûr je ne la vois pas. Même au sol je ne la verrai pas forcément. Et pourtant, petite parenthèse scientifique, la biodiversité bactérienne est plus importante dans les sols désertiques que dans les sols des forêts tropicales. Étonnant non ?!

Bref, la beauté du désert m'a permis, en plus de m'émerveiller, d'oublier un instant que je venais de quitter pour la deuxième fois cette année, mes racines et les gens que j'aime.