Au risque de déplaire aux camerounais, voir plus largement aux africains, je vais vous parler du « wish ». Le wish c'est la sorcellerie, et même si eux y croient dure comme fer, nous, ça nous fait bien rire.

Quand on ne trouve pas d'explication à quelque chose au Cameroun, on l'explique par le wish. Si quelqu'un meurt d'une maladie ou d'un accident, c'est le wish ; si on gagne plusieurs fois à un jeu, c'est le wish ; si les récoltes sont mauvaises, c'est le wish ; si ton voisin se fâche avec toi, c'est le wish... Jusqu'ici, ça peut se comprendre, ils se rassurent avec le wish comme les croyants se rassurent avec un Dieu choisi.

La où ça devient délirant, c'est les histoires soient disant vécues qu'on nous raconte. Par exemple, il existerait des vieux papas capables de voyager dans des boîtes de conserve ! Vrai vrai, ils l'ont vu ! Le papa est entré dans sa boîte de conserve, il est parti en Italie et il est revenu ! Nous on appelle ça des avions, peut-être n'est ce finalement qu'une erreur de vocabulaire ?!

Il y aurait aussi des cérémonie où comme ça, d'un coup, on ferai pousser un bananier avec des bananes dessus qu'on peut ensuite manger !

Et puis des hommes qui se transforment en papaye ou en lion. D'ailleurs, quand on arrive enfin à tuer ce lion qui terrorisait le village, c'est un homme mort que l'on trouve à la place du lion ! Preuve que c'était bien le wish ! Ne serait-ce pas plutôt une bonne excuse pour expliquer un accident de chasse ?!

La télé nous en donne aussi des exemples de wish. On aurait retrouvé dans un fleuve, accrochez vous bien, un crocodile qui portait un string et du rouge à lèvres ! Mais si, vrai vrai ! Ils l'ont vu à  la télé, ça ne peut être que vrai !!!

Il y a les gri-gri aussi. A côté d'un arbre coupé, une tomate plantée sur un bout de bois pour éloigner les voleurs, une coquille d'escargot pendue à un arbre à côté d'un champ...

Mais parfois, le wish peut aller beaucoup trop loin ! Pendant un moment, la rumeur courait qu'il y avait au Cameroun des voleurs de sexe. Dans le Nord, sur un marché, une femme a eut l'impression qu'un homme lui volait son sexe en lui serrant la main. Elle aurai ressentie un frisson et son sexe qui disparaissait. Elle a hurlé au voleur de sexe. L'homme s'est fait lapider dans la rue. Trois hommes sont ainsi morts.