Aux premières lueurs du jour je suis donc déjà levée. Dans le calme de la matinée, je vais rendre visite à mes cousins dans leur cages. Ils m'accueillent en criant et en sautant dans tous les sens. Ils me tendent la main, je leur donne la mienne mais avec méfiance. Et je fais bien ! A peine ma main posé dans celle d'un singe, Le Che en plus, ce dernier m'agrippe et me tire contre la cage. Effectivement, ils sont incroyablement forts !!!

Un employé vient me faire les présentations. Il y a donc Le Che, Patchoulis, Artémis, Nénuphar, Étoile, Massaï, et deux autres dont j'ai oublié le nom. Après un petit-déjeuné, Bosco nous demande d'aller attendre sur les berges du fleuve pendant qu'il les fait sortir de leur cage. Se sentant parfaitement dans leur milieu lorsqu'ils sont en forêt, ces jeunes chimpanzés sont difficilement maîtrisables. Comme ils ont peur de l'eau, il vaut mieux être sur des bancs de sable pour jouer avec eux.

Les voilà à côté de nous. Ils ne sont pas très grands mais sont malgré tout très impressionnants. D'eux même ils s'approchent de nous pour venir dans nos bras afin de leur faire traverser l'eau pour les emmener sur les banc de sable. Patchoulis grimpe tout seul dans mes bras. La vache ! Il est lourd le bestio ! Une fois reposé sur le sable de l'autre côté, il me prend par la main et m'entraine plus loin. C'est alors que débute les trois heures durant lesquelles nous avons joué comme des cons avec des singes. Se roulant dans le sable, s'éclaboussant avec de l'eau, faisant la course... Les singes font ce qu'ils veulent de nous. Ils ne veulent plus marcher parce que le sable est trop chaud, ils grimpent dans nos bras et ne nous lâchent plus (sans se soucier bien sûr de leur poids et  que nous aussi on a les pieds qui brûle !). Ils ont envie de boire, ils nous entrainent au bord de l'eau pour que nous leur donnions à boire dans nos mains. Et si on relâche une minute notre attention, ils nous prennent les mains pour nous les remettre dans l'eau. Puis on leur lave les mains et les pieds, puis ils nous entrainent dans le sable, s'en mettent partout et nous entrainent de nouveau vers l'eau pour que nous les lavions. Et ça peut durer longtemps ! Nous devenons les esclaves d'une bande de jeunes singes ! Patchoulis, particulièrement jaloux ne laisse personne s'approcher de moi ! Mais alors qu'il va voir ailleurs, Le Che en profite pour me sauter sur les mollets et me mordre ! La seule solution pour être tranquille, se mettre dans une eau trop profonde pour eux car il m'est impossible de faire le poids contre lui ! Julien s'en sort mieux que moi et joue comme un fou avec tous les singes qui lui grimpent sur la tête, sur les épaules... Ces singes sont également très curieux. Ils viennent fouiller dans nos poches, veulent voir ce qui se passe dans notre short et sous notre t-shirt...

Puis vient l'heure de retourner au campement. Épuisés mais surtout triste nous devons faire nos adieux à nos cousins primates. Heureusement, pour se consoler, nous terminons notre périple par 3 jours à la mer. La mer chaude, avec les plages interminables, déserte, bordées de palmiers... Bon j'arrête là, je ne voudrai pas vous dégouter ;-)